Grève à Air France : 75% des vols maintenus jeudi 22 février

0
1374
vues
Airbus_A321_Air_France_F-GTAX
Airbus A321 d'Air France à Toulouse - © Paul BANNWARTH

Suite au mouvement de grève de ses pilotes, PNC et personnels au sol, Air France prévoit d’assurer 75 % de son programme de vols le jeudi 22 février 2018, estimant le taux de grévistes à 28 % pour cette journée.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne indique qu’elle assurera 50 % de ses vols long-courriers au départ de Paris ; 75 % de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle ; et 85 % de ses vols court-courriers.

Le programme de vols sera mis à jour 24 heures à l’avance. Mais Air France prévient que des perturbations et des retards ne sont pas à exclure. La compagnie dit mettre “tout en œuvre pour limiter les désagréments que cette grève pourrait occasionner à ses clients.”

Les passagers sont invités à vérifier sur le site Internet d’Air France si leur vol est opéré avant de se présenter à l’aéroport. Les vols affichés comme maintenus pour la journée du jeudi 22 février opéreront, assure la compagnie.

Air France conseille à ses clients ayant réservé un vol pour le 22 février de reporter leur voyage ou modifier leur billet sans frais. Elle ajoute que près de 60 000 SMS et messages ont été envoyés pour informer individuellement et en temps réel les clients devant voyager durant cette journée.

Les vols Air France opérés par un avion autre qu’Air France ou Joon ne sont pas concernés par ce mouvement.

Rappelons que trois syndicats de pilotes (SNPL, SPAF et Alter), deux syndicats d’hôtesses et stewards (SNPNC et UNSA-PNC) et cinq syndicats de personnels au sol (CFTC, CGT, FO, SNGAF et SUD) ont lancé vendredi dernier un appel à la grève pour le jeudi 22 février 2018. La réunion organisée lundi entre la direction d’Air France et ces organisations a été infructueuse.

Les syndicats s’opposent à l’accord NAO 2018 (négociation annuelle obligatoire). Approuvé par deux syndicats minoritaires, la CFE-CGC et la CFDT, cet accord prévoit 1% d’augmentation générale en deux temps quand les dix organisations réclament 6% d’augmentation générale “au titre de l’inflation perdue” entre 2012 et 2018.

Air France campe sur ses positions. Les revendications salariales ne correspondent pas “à la situation réelle de l’entreprise par rapport à son environnement”, a estimé la semaine dernière le PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac. Il a évoqué “au total 240 millions d’augmentation, ce qui représente un tiers des résultats opérationnels, alors que nous avons à faire face à 1,3 milliard d’investissements cette année pour acheter des avions.”

Le directeur général d’Air France Franck Terner a en outre indiqué que le groupe va “distribuer 130 millions d’euros d’intéressement aux salariés d’Air France, ce qui représente 4% de la masse salariale,” soit 70 millions de plus que l’année dernière.

Laisser un commentaire