Le Boeing 787 dépasse les 1 300 commandes

3
2300
vues
Boeing_787-9_Turkish_Airlines
Visuel Boeing

Boeing a annoncé lundi avoir dépassé les 1300 commandes fermes pour sa famille 787. Un cap symbolique atteint grâce à un contrat signé avec Turkish Airlines.

La compagnie nationale turque vient de finaliser l’acquisition de 25 787-9. Elle devient ainsi le 71e client du 787. La commande ferme est assortie d’options pour 5 appareils supplémentaires. “Le 787 augmentera considérablement la satisfaction de nos passagers et jouera un rôle important pour notre futur hub, le nouvel aéroport d’Istanbul,” a déclaré dans un communiqué Ilker Ayci, le président de Turkish Airlines.

Le 787 est le gros-porteur qui s’est vendu le plus rapidement dans l’histoire de Boeing. Avant la signature du contrat avec Turkish Airlines, le constructeur détenait 1.294 commandes fermes pour sa famille Dreamliner. Le 787-9 est le modèle le plus populaire : avec 705 commandes, il représente plus la moitié des ventes (54,5%). La variante plus petite 787-8 totalise 418 réservations (32,3%). Depuis 2011, 640 787-8 et 787-9 sont entrés en service. Cette flotte a transporté 226 millions de passagers sur plus de 680 routes.

La plus grande version 787-10 enregistre, quant à elle, 171 commandes (13,2% du total) et doit entrer en service auprès de Singapore Airlines dans les semaines qui viennent.

Turkish Airlines s’est également portée acquéreur de l’A350-900 d’Airbus. L’avionneur européen a annoncé vendredi la signature d’un protocole d’accord (et non une commande ferme) concernant 25 exemplaires plus 5 en option. Concurrente du 787, la famille A350 totalise 854 commandes fermes à fin février.

3 COMMENTAIRES

  1. Avec ses batteries hautement inflammables, le 787 est un avion dangereux.
    Ses nombreux problèmes techniques depuis son lancement font de ce programme un gouffre financier pour Boeing, malgré le nombre d’appareils vendus.
    Lancé bien plus tard, l’A350 d’Airbus est lui un franc succès à tous points de vue. Une pleine réussite technique, donc peu d’immobilisations et d’indemnités versées aux compagnies clientes, d’où de belles marges bénéficiaires. Vu le taux de satisfaction des acheteurs, il est certain qu’à terme l’A350 sera vendu en bien plus grand nombre que son concurrent américain.

  2. Oh pitié que vous êtes si …

    Vu votre réponse on comprend de suite que vous êtes un pro Airbus de plus dans une blogosphère pas très cultivée et très frustrée de voir un Boeing mettre la fessée à Airbus

    Maintenant dans le monde réel le 787 Dreamliner sera à jamais devant cette copie du 787 et 777 dans la taille qu’est le A350.

    Le marché est en faveur du 787, etle A350 se vend moins

    Le taux de production du 787 qui est plus grande celui-ci ne peut qu’avoir de l’avance avec sa disponibilité et la qualité de l’appareil sans conteste.

    Il y a un différentiel de près de 500 avions en faveur du 787 Dreamliner.

    Concernant les batteries c’est de l’histoire ancienne et le 787 transporté plus de passager que le A350 et est donc plus fiable et sûre !

    Et il y a aucune raison pour que la tendance s’inverse.

    Victoire Boeing

  3. Je ne suis ni pro Boeing, ni pro Airbus (même si j’ai un petit faible pour les Boeing)

    Pourtant force est de constater que les compagnies apprécient l’A350 et qu’il va certainement rattraper le 787.
    Rappelons aussi que le 787 est certifié trois ans avant l’A350, ce qui peut en soit expliquer cette avance en terme de commandes fermes.

    Par contre, le coût unitaire est en faveur de Boeing, et les retards de livraison de l’A350 pourraient lui être préjudiciable.

    Pour ce qui est de l’expérience passager (qui je pense compte aussi à terme sur les commandes), ayant déjà pris place dans les 2, je peux vous dire que c’est équivalent sur la plupart des points (avec une avance certaine pour l’A350 pour la réduction du bruit) et que les différences seront liées au choix des compagnies sur la configuration des appareils.

    En résumé, une rude concurrence !
    Nous verrons ce que l’avenir réserve, sachant que le 777X va bientôt rentrer dans la course et que la production d’A380 est ralentie (au profit de l’A350?)…

    Wait & See !

Laisser un commentaire