Un Bombardier Q400 de US-Bangla Airlines s’écrase à Katmandou

0
1929
vues
Bombardier_Q400_US-Bangla_crash_2
Photo source Twitter

Un Bombardier Q400 de la compagnie US-Bangla Airlines du Bangladesh s’est écrasé lundi 12 mars lors de son atterrissage à l’aéroport de Katmandou. Des morts sont à déplorer mais le bilan est encore incertain alors que les services d’urgence s’activent.

Le turbopropulseur effectuait le 12 mars le vol BS211 en provenance de Dacca au Bangladesh. Lors de son atterrissage à Katmandou au Népal, l’avion est sorti de piste et a pris feu.

Le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile du Népal (CAAN), Sanjiv Gautam, a indiqué au Kathmandu Post que l’avion était hors de contrôle lorsqu’il a tenté d’atterrir sur la piste. “L’avion a été autorisé à atterrir du côté sud de la piste, mais il a atterri du côté nord”, a-t-il déclaré sans écarter un possible problème technique. “Nous n’avons pas encore déterminé la raison de cet atterrissage inhabituel”, a-t-il ajouté.

L’avion transportait 67 passagers et 4 membres d’équipage, selon un responsable de l’aéroport de Katmandou. Les équipes d’urgence de l’aéroport et l’armée népalaise s’activent pour porter secours. Au moins vingt cadavres ont été sortis des décombres, selon les médias locaux. Environ 25 personnes ont été transportés dans les hôpitaux.

Selon Aviation Safety Network, un orage sévissait au-dessus de l’aéroport au moment de l’accident, avec des cumulonimbus situés à 2500 pieds.

L’appareil en question est un Bombardier Q400 aménagé avec 76 sièges. Immatriculé S2-AGU, il est entré en service en mai 2001 chez SAS Scandinavian Airlines et a rejoint la flotte de US-Bangla Airlines en mai 2014. Entre temps, il a opéré aux couleurs de plusieurs compagnies aériennes.

Fondée en 2010, US-Bangla Airlines exploite une flotte de sept autres avions, dont trois Q400 et quatre Boeing 737-800. Basée à Dhaka, elle dessert une quinzaine de destinations au Bangladesh, en Asie et dans le Golfe.

Laisser un commentaire