Iberia renforce Santiago du Chili

0
999
vues
Airbus_A340-600_Iberia_EC-LEU
Airbus A340-600 d'Iberia - Photo Carlos Menendez San Juan CC BY-SA 2.0

À partir du 1er juin, Iberia ajoutera trois fréquences hebdomadaires entre Madrid et Santiago du Chili. Une mesure qui coïncide avec le retrait d’une concurrente sur la ligne.

Iberia vient d’annoncer l’ajout de trois vols par semaine à sa liaison entre les aéroports de Madrid-Barajas et Santiago du Chili-Arturo-Merino-Benítez à compter du 1er juin 2018. Ceci lui permettra de proposer dix vols par semaine, dont deux vols les lundis, mercredis et vendredis et un vol les autres jours de la semaine.

La route est exploitée avec un Airbus A340-600 d’une capacité de 342 sièges en tri-classe, incluant une nouvelle Premium Economy (en plus de la Business et de l’Economy). Iberia dispose de 16 A340-600 dans sa flotte (les A340-300 ont tous été retirés).

Selon la compagnie, les horaires des vols permettent “les meilleures correspondances” vers une centaine de destinations de son réseau en Europe, au Moyen-Orient et en Asie (Tokyo et Shanghai).

Avec cette augmentation de la fréquence, Iberia offrira 340.000 sièges par an entre Madrid et Santiago au lieu de 250.000 actuellement, une augmentation de 40%.

La mesure coïncide avec le retrait de la compagnie espagnole Plus Ultra sur cette ligne (depuis le 12 mars 2018).

La liaison Madrid-Santiago est également proposée par LATAM Airlines Chile, avec laquelle Iberia partage ses codes. Les deux compagnies sont partenaires au sein de l’alliance OneWorld.

En 2017, Iberia a renforcé Mexico et Buenos Aires, mais sa capacité a globalement diminué en Amérique latine en raison d’une réduction de la fréquence sur d’autres routes, notamment vers le Brésil et le Costa Rica, a indiqué le groupe IAG qui la détient.

En revanche, 2018 devrait se solder par une croissance d’environ 7% dans cette région, avec notamment le renforcement de Rio de Janeiro et l’ouverture de Managua.

Iberia a dégagé un bénéfice opérationnel de 306 millions d’euros en 2017, une hausse de 105 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent.

Laisser un commentaire