Thai Airways : les passagers en surpoids ne peuvent pas voler en classe Affaires sur les 787-9

1
2932
vues
Boeing_787-9_Thai_Airways
© Boeing

Les passagers dont le tour de taille est supérieur à 142 cm ne peuvent pas embarquer à bord des 787-9 de Thai Airways en classe Affaires, pour des raisons de sécurité.

L’affaire a fait les choux gras de la presse thaïlandaise. Thai Airways, qui a reçu deux Boeing 787-9 en septembre dernier, a annoncé le 6 mars que les passagers dont le tour de taille est supérieur à 142 cm ne pouvaient pas être acceptés en classe Affaires. La mesure vaut aussi pour les personnes voyageant avec un enfant sur les genoux. La presse locale a titré que Thai Airways interdisait “aux gros de voler sur ses Dreamliners,” comme le rapporte The Nation.

La compagnie nationale thaïlandaise a dû clarifier sa décision. Le directeur de la sécurité, Pratthana Pattanasirim, a ainsi expliqué le 16 mars que le siège de classe Affaires est équipé d’une nouvelle ceinture de sécurité intégrant un airbag. La ceinture ne peut pas accueillir les passagers dont le tour de taille est supérieur à 142 cm, ou ceux voyageant avec un enfant sur les genoux, d’où l’interdiction. La compagnie assure que ce système est conforme aux exigences de la FAA américaine.

Thai Airways exploite deux 787-9 aménagés pour 298 passagers dont 30 en Affaires et 268 en Economie. Les appareils volent de Bangkok vers Auckland et Taipei. Les photos ci-dessous montrent le siège de classe Affaires et sa ceinture de sécurité.

1 COMMENTAIRE

  1. Je sais que ce n’est pas “politiquement correct”, mais je vais mettre les pieds dans le plat :
    Le problème des passagers en surpoids reste posé :
    Le droit des obèses à voyager versus le droit de leur voisin de siège à ne pas voir leur espace envahi !
    Faudra-t-il, pour les compagnies, prévoir quelques sièges plus larges (donc plus cher), avec une restriction d’accès pour les autres sièges en terme de tour de taille ? Est-ce aux compagnies de prendre en charge le surcoût du au tour de taille de certains clients ? Est-ce aux voisins de siège ? Sur un siège éco, imaginez-vous voyager entre deux sumos !!!
    Il existe des aides à l’achat de billet dans les DOM-TOM dans le cadre de la continuité territoriale… peut-être faudra-t-il envisager une aide similaire en fonction du tour de taille, pour permettre soit le voyage en Premium à un coût plus abordable, soit l’immobilisation d’un siège voisin d’un obèse.
    je sais que ce n’est pas très “politiquement correcte” de sembler vouloir restreindre l’accès au transport aérien pour les obèses, mais pensez aussi au droit des passagers voisins qui ont payé pour un siège entier !!!

Répondre à Lyonnnais Annuler la réponse.