Volotea débarque à Lyon avec quatre lignes

La compagnie espagnole débutera ses opérations à Lyon en 2018 avec l'ambition de devenir un acteur de poids sur la plateforme.

1
1206
vues
Airbus_A319_Volotea
© Paul BANNWARTH

La low cost espagnole Volotea est satisfaite de ses résultats sur le marché français. Elle décide donc de servir Lyon à partir d’avril 2018. Quatre lignes y seront proposées, vers Alicante, Cagliari, Palerme et Palma de Majorque.

Volotea a annoncé mardi la poursuite de son développement en France, avec son arrivée prochaine à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry. « Nos bons résultats de l’été sur la totalité de nos aéroports en France nous confortent dans notre choix d’y poursuivre des développements de lignes vers de nouvelles destinations européennes à partir de nouveaux aéroports » , explique dans un communiqué Pierfrancesco Carino, directeur des ventes de Volotea. Pour la première année, la compagnie s’envolera de Lyon vers quatre destinations en Espagne et en Italie.

À compter du 6 avril 2018, Volotea ouvrira une nouvelle liaison vers Palerme, opérée deux fois par semaine, correspondant à une capacité de plus de 17 000 sièges.

Le 7 avril, elle commencera à relier Lyon à Palma de Majorque une fois par semaine, proposant ainsi plus de 7 600 sièges.

Le 8 avril, une troisième destination sera inaugurée, Alicante. La compagnie proposera plus de 16 000 sièges sur cette ligne avec 2 vols par semaine.

Enfin, le 31 mai 2018, Volotea ouvrira la liaison Lyon-Cagliari. Cette nouvelle route opérée une fois par semaine correspond à une capacité de plus de 5 700 sièges.

L’aéroport de Lyon-Saint Exupéry est déjà relié à Palerme (par easyJet) et Palma de Majorque (par easyJet et Vueling), mais Volotea proposera Alicante et Cagliari en exclusivité.

Avec 4 destinations au total pour 2018, plus de 340 vols et 47 000 sièges disponibles, Volotea ambitionne de devenir un opérateur « de poids » à Lyon.

Une ambition qui réjouit Stéphane Geffroy, directeur commercial d’Aéroports de Lyon. « Les relations constructives que nous avons nouées ces derniers mois ont porté leurs fruits et amené la compagnie à proposer dès son arrivée à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry un programme ambitieux de 4 nouvelles lignes dont 2 nouvelles destinations », souligne-t-il.

Et d’ajouter : « au-delà de cette offre, nous pensons que le potentiel de développement de Volotea est très important à Lyon. Nous souhaitons qu’il soit aussi spectaculaire que celui que la compagnie a réalisé à Nantes, autre plateforme du groupe Vinci Airports, en seulement quelques années » .

Lancée en 2012, Volotea prévoit d’ouvrir 58 nouvelles routes en 2018, pour un total de 293 lignes. La compagnie vient d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle base à Marseille. Elle va également créer 250 nouveaux postes en l’année prochaine. La flotte comptera alors 32 avions de type Airbus A319 et Boeing 717, quatre de plus que cette année.

1 COMMENTAIRE

  1. Depuis le temps que Volotea investissait sur d’autres plates-formes… !
    Il faut espérer que ces lignes trouveront leur trafic, ce qui incitera (peut-être) cette compagnie à annualiser ces liaisons : Alicante (très bonne nouvelle) Valence (l’été seulement avec Transavia), Palerme (l’été seulement avec Easyjet), Malaga (même si Vueling a élargi la période, elle n’est pas encore desservie toute l’année) Séville (l’été seulement avec Transavia) il y a des places à prendre sur ces destinations tout aussi importantes que Lyon-Francfort, Lyon-Londres, Lyon-Berlin, Lyon-Madrid… et pas seulement entre le 1er juillet et le 31 août !
    En effet, Volotea capitalise beaucoup sur le trafic estival : voir la différence entre les réseaux été et hiver des aéroports français qu’elle dessert.
    Lyon a besoin d’un réseau qui fonctionne toute l’année, même sur des destinations pas vraiment ciblées « affaires », mais qui autorisent un tourisme hors période de pointe juillet/août, de plus en plus apprécié.

Laisser un commentaire