Sans nouvelle commande d’Emirates, Airbus pourrait arrêter l’A380

2
4259
vues
Trois_Airbus_A380_Emirates
Photo Emirates

Si les discussions entre Airbus et Emirates pour une nouvelle commande d’A380 n’aboutissaient pas, l’avionneur européen pourrait cesser de produire le super Jumbo.

Selon Reuters qui cite trois sources proches du dossier, Airbus étudie plusieurs scénarios pour arrêter progressivement la production de l’A380 si aucun accord n’est trouvé avec Emirates. La compagnie de Dubaï, principale cliente du modèle, a le projet d’acquérir 36 exemplaires supplémentaires pour 16 milliards de dollars au prix catalogue. Les discussions ont échoué au dernier salon aéronautique de Dubaï. Elles auraient repris mais aucun signal ne laisse penser qu’un accord soit imminent.

L’A380 est en production depuis dix ans mais les ventes sont inférieures aux prévisions. Les compagnies aériennes préfèrent acquérir aujourd’hui des bimoteurs plus souples d’utilisation et moins coûteux à entretenir. Du coup, le carnet de commandes de l’A380 se vide. À fin novembre, Airbus avait livré 221 appareils sur les 317 commandés. Et sur les 96 restants, 47 ne seront probablement jamais livrés en raison des intentions des compagnies ou de leurs finances, selon les sources de Reuters.

L’avionneur a espoir qu’avec la congestion des aéroports, les opérateurs finiront par s’intéresser à l’A380. Mais pour maintenir la production pendant encore dix ans ou plus, Reuters a calculé qu’Airbus a besoin de vendre au moins 30 appareils supplémentaires. Afin de pallier la différence, il compte réduire la production à 12 unités en 2018, huit en 2019, voire six à sept après cette année-là.

Une commande d’Emirates permettrait de stabiliser la production et éventuellement d’engager de nouvelles campagnes de ventes grâce à ce “filet de sécurité”.

À ce jour, Emirates a reçu 101 des 142 A380 qu’elle a commandés.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire