IAG bien parti pour reprendre Niki

0
770
vues
Airbus_A321-NIKI
Airbus A321 de Niki à Tenerife-Sud - Photo © Paul BANNWARTH

Les discussions se poursuivent pour la reprise de la compagnie autrichienne en faillite Niki. Selon des informations de presse, l’administrateur provisoire serait entré en négociation exclusive avec International Airlines Group, la holding qui détient British Airways, Iberia, Vueling et Level.

Le groupe IAG serait ainsi seul en piste pour la reprise de Niki. L’information reste à prendre au conditionnel. L’administrateur de Niki, Lucas Flöther, a refusé de la confirmer. Il a cependant déclaré jeudi 28 décembre que le Comité des créanciers avait décidé en faveur d’une offre de reprise et que des négociations sont en cours pour un contrat d’achat définitif.

Selon la presse allemande, IAG aurait été choisi comme soumissionnaire préféré au détriment de TUI, Thomas Cook et de l’ancien champion de formule 1 Niki Lauda, qui avait créé Niki en 2003 avant de la céder à Air Berlin en 2008. Le journal Bild croit savoir qu’IAG a offert 40 millions d’euros pour Niki.

En reprenant Niki, IAG se renforcerait dans les pays germanophones. En outre, il mettrait la main sur des créneaux horaires convoités en Espagne, surtout à Palma de Majorque, que pourrait utiliser sa low-cost Vueling.

La filiale autrichienne d’Air Berlin s’est déclarée en faillite le 13 décembre et a cessé toutes ses opérations le lendemain, après que Lufthansa a retiré son offre de reprise. La Commission Européenne avait « clairement indiqué » à la première compagnie d’Allemagne que l’acquisition ne serait pas approuvée pour des raisons de concurrence. Lufthansa a cependant obtenu le feu vert de l’exécutif européen pour reprendre une autre filiale d’Air Berlin, LGW.

Basée à l’aéroport de Vienne-Schwechat, Niki était membre affilié de l’alliance Oneworld à laquelle adhèrent British Airways et Iberia.

Laisser un commentaire