Niki Lauda, et non IAG, reprendra Niki

0
1124
vues
Airbus_A320_Niki
Airbus A320 de Niki - Photo © Paul BANNWARTH

L’ancien champion de formule 1 Niki Lauda remporte l’appel d’offres pour la reprise de Niki, la compagnie aérienne qu’il avait fondée. La procédure l’ayant attribuée précédemment à International Airlines Group (IAG) est annulée.

Le groupe ibéro-britannique IAG avait annoncé fin décembre avoir été choisi pour racheter des actifs de la compagnie autrichienne Niki, dans le cadre de la procédure de liquidation d’Air Berlin.

Mais cette décision a été remise en cause plus tôt ce mois-ci. Deux tribunaux ont décidé que la procédure d’insolvabilité devait être transférée de l’Allemagne vers l’Autriche, où se trouve le siège de Niki.

L’appel d’offres a donc été relancé à la mi-janvier, ouvrant la voie à de nouveaux soumissionnaires. Les créanciers de Niki se sont réunis lundi pour choisir la meilleure offre et ont fait connaître leur décision mardi matin, après 15 heures de discussions.

“Aux premières heures de la matinée, Laudamotion GmbH (la société de Niki Lauda, NDLR) s’est imposée comme la mieux offrante à l’issue d’un appel d’offre transparent”, ont déclaré dans un communiqué commun les administrateurs autrichien et allemand de Niki, Ulla Reisch et Lucas Floether.

Aucun détail n’a été donné sur les conditions de l’offre. IAG avait offert 20 millions d’euros pour reprendre jusqu’à 15 Airbus de la famille A320 et des créneaux horaires sur plusieurs aéroports européens, destinés à sa low-cost Vueling. Le groupe devait également fournir des liquidités à Niki pour un montant maximal de 16,5 millions d’euros.

Les administrateurs comptent à présent sur un feu vert “rapide” des autorités autrichiennes et allemandes pour finaliser le dossier.

Niki a cessé tous ses vols le 14 décembre 2017, s’étant déclarée en faillite la veille suite au retrait de l’offre de Lufthansa. Niki Lauda espère reprendre rapidement les opérations, sa société Laudamotion disposant déjà d’un Certificat de transporteur aérien autrichien.

Âgé de 68 ans, l’ancien coureur automobile avait fondé Niki en 2003 avant de la céder à Air Berlin en 2011. Il s’agissait de sa troisième offre de reprise depuis septembre 2017.

Niki exploitait environ 20 Airbus A320 et A321 et fournissait en wet-lease des Boeing 737 à TUIfly Deutschland. Elle emploie quelque 850 salariés.

Laisser un commentaire