Airbus vise toujours 800 livraisons d’avions en 2018

0
387
vues
Airbus_A321neo_Toulouse
A321neo d'essai à Toulouse - © Paul BANNWARTH

En dépit de nouveaux problèmes avec les moteurs de l’A320neo, Airbus a maintenu jeudi son objectif de livrer environ 800 avions commerciaux en 2018, annoncé le mois dernier. Avec une condition : que “les motoristes respectent leurs engagements”.

Airbus présentait ce jeudi 15 février ses résultats annuels de 2017. Après avoir livré un record de 718 avions l’année dernière, une nouvelle hausse de la production est sur la table. En 2018, “Airbus prévoit la livraison d’environ 800 avions commerciaux, sous réserve que les motoristes respectent leurs engagements”, a indiqué le constructeur dans un communiqué.

Le programme A320neo constitue le principal défi, après la découverte de nouveaux problèmes sur le moteur PW1100G-JM de Pratt & Whitney. “Leur impact sur les livraisons de 2018 est en cours d’évaluation”, précise Airbus. En outre, CFM International a connu “quelques problèmes de maturité” en 2017 sur “certains lots” de moteurs LEAP 1A. “La montée en cadence de production de l’A320neo demeure un défi et dépend de l’aptitude des motoristes à honorer leurs engagements”, insiste le constructeur.

S’agissant de l’A350, Airbus indique avoir réalisé “des progrès notables” dans la montée en cadence, précisant que le programme est “en bonne voie” pour atteindre son objectif de production de 10 exemplaires par mois d’ici la fin 2018.

Enfin, la dernière commande en date d’Emirates Airlines pour 20 A380 (plus 16 en option) apporte “une meilleure visibilité sur le programme” pour les années à venir.

Un bénéfice net multiplié par 3

Sur le plan financier, la division Commercial Aircraft enregistre au titre de l’exercice 2017 un bénéfice opérationnel reporté de 3,4 milliards d’euros (+122%) sur un chiffre d’affaires de 50,9 milliards (+3,5%).

Airbus inscrit une nouvelle charge de 1,3 milliard d’euros sur le programme A400M, portant le total cumulé des provisions passées sur ce projet à plus de huit milliards.

Malgré ceci, le groupe a triplé son bénéfice net l’année dernière, qui atteint près de 2,9 milliards d’euros pour un chiffre d’affaires global de 66,7 milliards (stable).

Les actionnaires devraient recevoir un dividende de 1,50 euro par action pour 2017, au lieu de 1,35 euro pour l’exercice précédent. “Globalement, la robustesse de nos résultats 2017 nous conduit à proposer le versement d’un dividende supérieur de 11 % par rapport à celui de l’année dernière. Cela témoigne de notre confiance dans la croissance future de nos bénéfices et de notre trésorerie”, a déclaré Tom Enders, le président d’Airbus.

Laisser un commentaire