Airbus réduit la production des A380 et A400M

0
668
vues
Airbus_A380_Toulouse
Airbus A380 - Photo © Paul BANNWARTH

À partir de 2020, Airbus réduira la production de l’A380 à six exemplaires par an et celle de l’A400M à huit exemplaires par an. Alors que jusqu’à 3.700 postes seront affectés par ces décisions en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne, l’avionneur s’engage à gérer “toute implication sociale de manière responsable.”

À l’issue d’une réunion avec le Conseil d’entreprise européen, Airbus a confirmé mercredi 7 mars la réduction des cadences de production de ses programmes A380 et A400M. “Ce nouveau plan (…) prévoit la production de six A380 et de huit A400M par an à compter de 2020”, a-t-il indiqué dans un communiqué.

La récente commande d’Emirates pour 20 A380 a garanti la production du programme pour quelques années supplémentaires, alors que seulement 95 exemplaires restaient à produire à fin janvier. Airbus estime que, sur la base de six livraisons par an, il sera en mesure de produire l’A380 “d’une manière industrielle efficiente” au cours des prochaines années. Cette base de production est censée permettre de nouvelles campagnes de vente qui pourraient entraîner à terme, selon l’avionneur, “une augmentation des niveaux de production.” Pour mémoire, Airbus a livré 15 A380 en 2017, contre 28 un an plus tôt. Ce nombre sera réduit à 12 en 2018 et à 8 en 2019.

Concernant le programme A400M, la production sera réduite à huit exemplaires par an à partir de 2020, après la production de quinze appareils en 2018 et de onze en 2019. “Cet ajustement est le fruit de discussions menées avec les nations clientes de lancement de l’A400M. Airbus explore des opportunités à l’export pour dépasser ce niveau,” précise le communiqué.

Des répercussions sociales

À ce stade, Airbus estime que ces mesures affecteront au maximum 3.700 postes sur les sites situés dans les pays fondateurs de l’entreprise : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne. Airbus dit s’engager à “gérer toute implication sociale de manière responsable – comme elle l’a déjà fait avec succès à plusieurs reprises par le passé.” L’entreprise se dit “convaincue” qu’elle pourra proposer des opportunités “à la plupart des employés impactés,” dans les programmes qui connaissent actuellement une montée en cadence.

“Gérant une mobilité de 12 % chaque année, Airbus est en mesure d’adapter son niveau de flexibilité à travers ses divisions, fonctions et filiales afin de faciliter le redéploiement du personnel vers d’autres programmes,” a assuré l’industriel. Des discussions vont être menées avec les partenaires sociaux.

Airbus_A400M
Airbus A400M à Toulouse – Photo © Paul BANNWARTH

Laisser un commentaire