Air France augmente sa capacité davantage que KLM cet été

0
1077
vues
Air_France_Airbus_A380_F-HPJA
Joe Ravi / Wikimedia CC BY-SA 3.0

Au sein du groupe Air France-KLM, la capacité d’Air France augmentera de 3,7% dans le cadre du programme été 2018, quand celle de KLM croîtra de 2,8%. La compagnie néerlandaise aurait souhaité une croissance plus forte mais les contraintes de l’aéroport Amsterdam-Schiphol limitent son expansion.

Le groupe Air France-KLM a présenté mercredi son programme été 2018 (du 25 mars au 27 octobre), qui comprendra en tout 78 nouvelles liaisons. L’offre, mesurée en SKO, augmente de 4,1% par rapport à l’été 2017.

À elle seule, l’offre d’Air France progresse de 3,7%, “un record” dit la compagnie française qui ouvre 50 nouvelles liaisons pour la période estivale. Cette croissance est largement portée par le long-courrier (+4,4%). Le court et moyen-courrier affiche une hausse de 1,5%.

En comparaison, l’offre de KLM progressera moins fortement, soit 2,8% dont 3,2% pour le long-courrier et 1,2% pour le court et moyen-courrier. Au sein du groupe, c’est un renversement de tendance. En 2017, la capacité de KLM a progressé de 4,5%, contre 1,4% pour Air France et HOP!.

Air France optimise sa flotte

Air France a expliqué que sa “croissance importante” pour la saison été est, “entre autres,” le fruit de l’optimisation de l’utilisation de la flotte. Selon son communiqué, le gain atteint 12 minutes par jour sur le court courrier (soit +2,5 %), 45 minutes sur le moyen-courrier (soit +7 %) et 30 minutes sur le long-courrier (+3,3 %).

“Le programme est optimisé grâce à une meilleure disponibilité des avions pendant les périodes où la demande est la plus forte (en début et en fin de saison), et une adaptation des horaires de vols pour optimiser les temps de stationnement lorsque c’est possible. Enfin, les capacités des destinations affaires sont redistribuées pendant la période estivale vers des destinations loisir,” détaille Air France.

KLM bloquée dans son expansion à Schiphol ?

Le PDG de KLM, Pieter Elbers, a quant à lui déclaré que la compagnie néerlandaise voulait croître davantage mais que cela était impossible car l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol atteint le maximum de 500 000 mouvements plus tôt que prévu. Les puissantes associations de riverains s’opposeraient aux solutions envisagées par les autorités et décideurs politiques. Et les quelques créneaux horaires disponibles sont répartis entre plusieurs opérateurs, notamment les nouveaux entrants.

“Nous prévenons depuis des années que Schiphol arrive à saturation”, a déploré Pieter Elbers, cité par luchtvaartnieuws.nl. “L’aviation à Schiphol a un problème. KLM veut croître et créer des emplois, mais ces dernières années, de nombreux créneaux horaires ont été attribués (à d’autres opérateurs), en partie au travers du programme Airline Reward. En outre, il n’y a pas de hub majeur en Europe où les low-cost aient été si enthousiastes et leur part de marché est maintenant importante.”

“Cela ne me dérange pas qu’il y ait de la place pour les nouveaux arrivants, a poursuivi le PDG de KLM, et cela se fait dans un cadre légal. Cependant, c’est un problème si nous n’avons pas la chance de rivaliser de façon équitable.”

Face à cette situation, KLM s’efforce de planifier “dynamiquement” son réseau et d’optimiser sa flotte, a aussi expliqué Pieter Elbers. La compagnie remplace ses avions par des modèles plus capacitaires. Les Fokker 50 et 70 notamment laissent place à des Embraer. Dans les années qui viennent, KLM recevra par ailleurs des Airbus A350-900 et des Boeing 787-10.

En dehors d’Air France et KLM, la low-cost Transavia verra sa capacité progresser de 10,6% cet été, la plus forte hausse au sein du groupe. Pour autant, l’offre sera en progression de 19% pour Transavia France et 6% pour Transavia Pays-Bas.

Le programme été 2018 d'Air France

(Source Air France)

La croissance sera largement portée par l’offre long-courrier (+ 4,4 %), avec 4 nouvelles liaisons* au départ de Paris-Charles de Gaulle :

  • Nairobi (Kenya), Seattle (Etats-Unis) dès le 25 mars, Taipei (Taïwan) dès le 16 avril.
  • Par ailleurs, Air France prolonge sur l’été San José au Costa Rica, destination qui était juste là desservie seulement l’hiver.

Joon lance, pour la saison estivale, son activité long-courrier avec 6 destinations au départ de Paris-Charles de Gaulle, dont 2 nouvelles pour le Groupe : Fortaleza (Brésil) dès le 3 mai et Mahé (Seychelles) dès le 5 mai. Par ailleurs, Air France confiera à Joon les dessertes de : Le Caire (Egypte) dès le 25 mars, Le Cap (Afrique du Sud) dès le 1er avril, Téhéran (Iran) dès le 2 avril et Mumbai (Inde) dès le 18 juin.

Le programme moyen et court-courrier progressera de 1,5 % avec 5 nouvelles destinations au départ de Paris-Charles de Gaulle : Toulon (France); Catane (Sicile, Italie); Cork (Irlande); Bergen (Norvège); Wroclaw (Pologne).

De plus, l’ouverture de 5 nouvelles lignes estivales (Bari, Cagliari, Ibiza, Dubrovnik et Perpignan) et l’ajout de fréquences supplémentaires sur les marchés porteurs au départ de Paris-Charles de Gaulle participent à la croissance de l’offre. Le développement du programme court et moyen-courrier se traduit, entre autres, par une croissance de 3 % au départ de Paris-Charles de Gaulle.

L’intensification de la concurrence du TGV implique une adaptation du réseau HOP!, qui poursuit son développement transversal au départ des régions françaises, avec 33 nouvelles liaisons dont 16 vers la Corse (offre en croissance de 150 %), mais aussi vers le Liban, la Grèce ou l’Algérie.

Joon poursuit sa croissance et enrichit son offre avec 4 nouvelles destinations au départ de Paris-Charles de Gaulle, en continuation de l’offre proposée par Air France :

  • Vers l’Italie : Naples avec 3 vols quotidiens et Rome avec 7 vols quotidiens,
  • Vers la Norvège : Oslo avec 2 à 3 vols quotidiens,
  • Vers la Turquie : Istanbul avec 1 vol quotidien.

Le document PDF ci-dessous détaille le programme été 2018 d’Air France. Il peut être téléchargé et agrandi.

Laisser un commentaire