AF66 : quelques pièces du moteur de l’A380 d’Air France récupérées au Groenland

0
3891
vues
Piece_moteur_A380_Air_France_AF66_Groenland
BEA

Les autorités danoises ont récupéré au Groenland plusieurs débris du moteur de l’Airbus A380 d’Air France qui a subi une avarie grave samedi dernier.

L’appareil, qui effectuait le vol AF66 entre Paris et Los Angeles, avait dû se dérouter vers Goose Bay au Canada. Dans le cadre de l’enquête, l’analyse de l’enregistreur de paramètres (FDR) a permis de déterminer que l’avarie est survenue au-dessus du Groenland. Mercredi, un hélicoptère a survolé la zone et a repéré des pièces provenant du moteur.

L’équipage de l’hélicoptère de la compagnie danoise Air Greenland dépêché sur place a pu récupérer quelques pièces du moteur” , a annoncé ce vendredi le BEA dans un communiqué. Ces pièces ont été remises au bureau danois d’enquêtes sur les accidents et sont en cours d’acheminement au BEA, qui conduit l’enquête.

Une prochaine mission est prévue pour récupérer d’autres pièces et tenter de localiser des pièces manquantes. Elle reste cependant tributaire des conditions météorologiques dans cette zone désertique et couverte de glace, située sur la côte ouest du Groenland. “La neige qui recouvre progressivement les débris risque en effet de rendre plus difficile leur détection et leur récupération” , s’inquiète le BEA.

Les débris pourraient fournir des informations précieuses pour expliquer les causes de l’incident. Le BEA a indiqué que la soufflante s’est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l’entrée d’air. Il s’agit de la première avarie de ce genre affectant un moteur GP7200 d’Engine Alliance, co-entreprise de General Electric et Pratt & Whitney

Le journal Les Echos croit savoir que le moteur de l’A380 F-HPJE, entré en service en mai 2011, “n’aurait pas connu d’incident notable durant ses six années d’exploitation” . La dernière révision complète, effectuée par le motoriste Engine Alliance, “remonterait à 2013 et n’aurait pas mis en évidence de problème particulier” .

Quelque 215 Airbus A380 sont en service actuellement, dont environ 130 avec la motorisation Engine Alliance.

 

Laisser un commentaire